Aller au contenu principal

Les objectifs et les chiffres clés

Assurer la mobilité des personnes et l’approvisionnement de la Région 

La politique régionale de mobilité répond aux enjeux urbains d’une métropole en croissance et aux besoins de proximité des habitants, sur base des ambitions du Plan Régional de Développement Durable (PRDD). Good Move identifie 7 grands enjeux à concilier dans une vision stratégique de la mobilité.

 

Cette partie est encore en développement.

image d'un arret de bus à bruxelles

City Vision

Afin de répondre aux enjeux de la stratégie de développement régional, la vision régionale de mobilité s’inscrit dans les objectifs suivants :

  • Améliorer la qualité de vie dans les quartiers en apaisant le trafic, et offrir des espaces publics de qualité pour contribuer à la fonction habitante de la Région ;
  • Garantir les conditions d’accessibilité optimales aux principales fonctions urbaines existantes et futures de la RBC (zones économiques, touristiques et commerciales) ;
  • Encourager le développement d’une ville de proximité, dense, mixte et multipolaire et une stratégie de densification liée à une bonne accessibilité au réseau de transport public.

+7%

d'habitants à l'horizon 2030 par rapport à 2018.

En savoir plus sur le PRDD
La city vision comporte 7 focus : Green, social, pleasant, healthy, performant, efficient et safe.

Publication

04.04.2019

Quel lien entre le développement territorial et la mobilité dans la métropole bruxelloise ?

 

 

 

 

À télécharger ici !

Green: diminuer les impacts de la mobilité sur l’environnement

Afin de répondre à ces enjeux environnementaux, la vision régionale de mobilité s’inscrit dans les objectifs suivants :

  • Diminuer les distances parcourues par les véhicules motorisés, tous types de propulsion confondus, ce qui se décline en objectifs liés :

au nombre (part modale) et à la longueur des déplacements en voiture ;

- à l’évolution du parc de véhicules en termes de motorisation (sortie du diesel en 2030 et de l’essence pour 2035) et de types de véhicules : privilégier les véhicules légers et partagés, plus adaptés au contexte urbain ;

  • Axer cette diminution, ainsi que celle des vitesses, en priorité aux abords de bâtiments sensibles et dans les zones habitées ;
  • Concevoir des projets d’aménagement de voirie avec des revêtements et des dispositifs limitant le bruit, des systèmes de gestion des eaux de ruissellement favorisant l’infiltration de celles-ci après traitement, et qui contribuent à l’adaptation aux changements climatiques, en réduisant les îlots de chaleur urbains ;
  • Mettre en place des mesures de reconnexion permettant le renforcement du maillage écologique, notamment en améliorant la perméabilité à la faune des infrastructures de transport, en particulier aux endroits susceptibles de constituer des passages migratoires.

-30%

d’émissions de gaz à effet de serre dans la Région d’ici 2025 par rapport à 1990.

En savoir plus

Publication

26.02.2019

À Bruxelles, le secteur des transports impacte-t-il fortement l’environnement?

 

 

 

 

À télécharger ici !

Social : permettre à tous de se déplacer efficacement

On estime qu’environ un tiers de la population bruxelloise est à mobilité réduite ; l’utilisation des réseaux de transport est plus difficile pour ces personnes. Il faut également être attentif au coût de la mobilité pour certains publics dont la précarité financière freine la transition vers une mobilité plus durable et le recours aux services de mobilité.

L’accessibilité générale des espaces publics et des services de transport est donc un enjeu majeur, aussi bien social qu’économique, pour la Région ces prochaines années. Il est important d’offrir des solutions de mobilité qui permettent à tous de se déplacer efficacement et agréablement. 

Afin de répondre à ces enjeux sociaux, la vision régionale de mobilité s’inscrit dans les objectifs suivants :

  • Garantir l’autonomie des individus dans leurs déplacements par une meilleure accessibilité ;
  • Développer et mettre en place les outils nécessaires à l’évaluation de l’incidence des projets de mobilité sur les inégalités sociales ;
  • Réduire les dépenses des ménages en matière de déplacements.

70%

des ménages bruxellois auront accès à un vélo en 2025.

Publication

2020

Plan régional de mobilité Good Move (2020 - 2030)

 

 

 

 

 

À télécharger ici !

Pleasant : concilier mobilité et qualité de vie des Bruxellois

Comment améliorer le cadre de vie des habitants et des usagers de la Région alors que le tissu urbain se densifie ? L’espace public reste majoritairement dédié au trafic et au stationnement, malgré le début d’un rééquilibrage de l’espace public en faveur des piétons, des cyclistes et des transports publics.

Afin de répondre à ces enjeux, la vision régionale de mobilité s’inscrit dans les objectifs suivants :

  • Améliorer sensiblement la qualité de vie dans les quartiers, renforçant globalement l’attractivité de la Région, et offrir l’ensemble des services aux citoyens dans un périmètre réduit dans le cadre d’une ville dense, mixte et multipolaire ;
  • Créer un espace public de qualité en y instaurant un sentiment de sécurité accru;
  • Protéger l’environnement sonore ;
  • Créer des espaces multifonctionnels de qualité qui permettent de rétablir les fonctionnalités du cycle de l’eau, notamment comme support de la biodiversité et comme élément d’atténuation des effets d’îlot de chaleur urbain.

58%

des voiries étaient dédiées à l'automobile en 2014. A rééquilibrer pour une meilleure qualité de vie en ville.

Publication

04.05.2019

Pourquoi mieux partager l’espace public, aujourd’hui encore largement occupé par la voiture ?

 

 

 

 

À télécharger ici !

Healthy : promouvoir la mobilité active pour améliorer la santé

L’utilisation de la voiture n’apporte aucun bénéfice pour la santé et engendre de surcroît un stress lié à la conduite d’un véhicule et à son stationnement. Il suffirait pourtant de 30 minutes d’activité physique par jour pour rencontrer les recommandations de l’OMS et lutter notamment contre le surpoids de la population, tout en améliorant son bien-être psychologique.

Afin de répondre à ces enjeux, la vision régionale de mobilité s’inscrit dans les objectifs suivants :

  • Améliorer la qualité de l’air en réduisant les émissions nuisibles pour la santé, produites par les transports, principalement les propulsions thermiques ;
  • Augmenter sensiblement l’activité physique de la population ;
  • Diminuer les impacts négatifs du stress lié aux déplacements et du bruit lié aux transports.

56%

des Bruxellois se déplacent à pied ou à vélo au moins 30' par jour (Sciensano, 2018).

En savoir plus

37%

de la population bruxelloise était exposée à un bruit de plus de 65 dB(A) Lden en 2016.

En savoir plus

Diminuer l'exposition au bruit des transports

A haut niveau, le bruit a un impact important sur la santé parce qu’il diminue notamment la qualité du sommeil, le niveau de concentration et le bien-être en général. La majorité des nuisances dues au bruit est provoquée par la circulation routière. La Région bruxelloise peut donc agir à son niveau pour réduire les nuisances vis-à-vis de sa population et des visiteurs. La Région ambitionne de réduire la part de la population bruxelloise exposée à des niveaux élevés de bruit.

Publication

2020

Plan régional de mobilité Good Move (2020 - 2030)

 

 

 

 

À télécharger ici !

Performant : assurer des réseaux de transport performants

Concevoir différentes formes de mobilité favorables au développement socio-économique et à l’approvisionnement de la Région nécessite de faciliter et de fluidifier les déplacements à Bruxelles. Les réseaux de transport public, cyclable, pédestre et routier rencontrent des enjeux de performance et de qualité. 

Afin de répondre à ces enjeux, la vision régionale de mobilité s’inscrit dans les objectifs suivants :

  • Assurer un temps d’accès acceptable aux principales fonctions urbaines de la RBC (pôles d’emplois, touristiques et commerciaux) à partir de l’ensemble de la Région, ainsi que depuis les pôles d’échange métropolitains, nationaux et internationaux ;
  • Améliorer l’efficacité des chaînes logistiques et de la distribution urbaine ;
  • Faciliter l’accès aux nouvelles formes de mobilité (car-sharing, trottinettes, assistance à la localisation de places de stationnement…).

25,6

km/h de vitesse moyenne du trafic sur les axes structurants en 2021 à maintenir (24,8 km/h en 2019).

En savoir plus

23'

en moyenne pour atteindre l'hypercentre en transport public à la pointe du matin depuis les différents quartiers bruxellois.

En savoir plus

Assurer une accessibilité aux pôles d'activités régionaux

Les analyses menées sur l'accessibilité de la Région ont démontré que l'hypercentre était accessible rapidement en transport public depuis les différents quartiers de la Région. L'objectif est d'assurer cette performance aussi pour des déplacements vers d'autres pôles régionaux plus excentrés.

Publication

2020

Plan régional de mobilité Good Move (2020 - 2030)

 

 

 

 

 

À télécharger ici !

Efficient : optimiser l’utilisation des ressources à disposition

La Région de Bruxelles-Capitale est un territoire restreint, très largement urbanisé, dont la croissance démographique reste importante. Les enjeux liés à l’affectation et à la réaffectation de l’espace y sont donc cruciaux.

En moyenne, la Région bruxelloise affecte 20% de son budget régional à la mobilité. 80% de cette enveloppe étant destinés à la construction et à l’exploitation du réseau de transports publics.

Afin de répondre à ces enjeux, la vision régionale de mobilité s’inscrit dans les objectifs suivants :

  • Prévoir les espaces nécessaires aux développements des services de transport sur les terrains régionaux disponibles, de préférence hors voirie (terminus et dépôts pour les transports publics, pôles d’échange, stationnement mutualisé, centres logistiques…), dans la programmation des projets urbains ;
  • Valoriser la concentration des fonctions sur les points d’accessibilité ;
  • Valoriser les infrastructures de transport de personnes et de fret existantes (y compris ferroviaire) en optimisant les services ;
  • Optimiser les ressources budgétaires de la Région en investissant dans des projets offrant le meilleur ratio coût-efficacité ;
  • Aménager l’espace disponible en voirie de façon optimale ;
  • Améliorer la combinaison et la synergie entre modes.

20%

du budget régional est dédié à la mobilité. Il est important d’investir davantage dans des projets offrant un meilleur ratio coût-efficacité.

En savoir plus

Publication

2020

Plan régional de mobilité Good Move (2020 - 2030)

 

 

 

 

 

À télécharger ici !

Safe : accroître la sécurité des déplacements

La sécurité routière fait partie des points d’attention prépondérants pour beaucoup de citoyens. 40 % des victimes d’accident de la route sont des conducteurs et passagers de voiture et 25% sont des piétons. Cependant, parmi les victimes gravement ou mortellement blessées, le classement s’inverse. 43% des usagers sont des piétons et 22% sont des conducteurs ou passagers de voiture.

Au cours des dernières années, de nombreux progrès ont été faits: en moyenne, le nombre de tués et blessés graves a diminué d'environ 30%. Mais nous n'avons pas le droit de nous en contenter, il y a encore un long chemin à parcourir.

Hormis la sécurité routière, l’enjeu réside également dans le sentiment de sécurité des usagers lorsqu’ils se déplacent et dans la capacité pour les services de secours à se rendre rapidement sur les lieux d’intervention. 

0

mort et blessé grave à l'horizon 2030.

En savoir plus

Publication

 2021

Plan d'actions sécurité routière 2021-2030

Le Plan d'actions de sécurité routière propose un ensemble cohérent d'objectifs et de mesures concrètes qui permettront de réduire de moitié le nombre de victime. Pour cela la " vision zéro " est appliquée : chaque victime est une victime de trop. 

À télécharger ici !