>
Aller au contenu principal

Le trafic routier

Comme dans la plupart des grandes métropoles européennes, la Région de Bruxelles-Capitale souffre de congestion automobile. Autrement dit, le temps moyen pour parcourir une distance en voiture est fort variable d’un jour à l’autre et d’une heure à l’autre, alors qu’on constate depuis quelques années une légère diminution du nombre de véhicules en circulation sur le territoire régional.

71%

des Belges partent en vacances en voiture au moins une fois par an en 2021 (STATBEL).

En savoir plus

-26%

de flux dans les tunnels en 2022 par rapport à 2019. Diminution de 16% par rapport à 2021. 

Attention, ce trafic n’est pas représentatif du volume global circulant dans l’ensemble de la région et en surface.

En savoir plus

0,9

minute de retard en moyenne à l’heure de pointe du matin sur un trajet de 10 minutes, en 2022.

En savoir plus

2,3

minutes de retard en moyenne à l’heure de pointe du soir sur un trajet de 10 minutes, en 2022.

En savoir plus

±3

milliards de kilomètres parcourus sur le réseau routier par tout types de véhicules motorisés (2021).

En savoir plus

4,2

Satisfaction p/r utilisation de camionnettes : 4,2 sur 10. (N : 110)

En savoir plus

4,5

Satisfaction p/r utilisation de voitures : 4,5 sur 10. (N : 1746)

En savoir plus

5,7

Satisfaction p/r utilisation de camions : 5,7 sur 10. (N : 57)(échantillon de faible taille)

En savoir plus

5,1

Satisfaction p/r nuisances sonores dues au trafic routier et qualité de l’air : 5,1/10 (nuisances sonores : N : 4.084 ; qualité de l’air : N : 4.095).

En savoir plus

Flux dans les tunnels

-26%

de flux dans les tunnels en 2022 par rapport à 2019. Diminution de 16% par rapport à 2021.

Évolution du trafic routier dans les tunnels de la RBC
Évolution du trafic routier dans les tunnels de la RBC

Le nombre de véhicules dans les tunnels bruxellois est influencé par différents paramètres, dont la fluidité. En effet, lorsque le trafic est globalement fluide, le trafic en surface tend à s’engager dans les tunnels. Lorsque le trafic s’intensifie, une part de ce trafic fuit en surface.
Les tunnels de la région bruxelloise sont essentiellement concentrés autour de la Ville de Bruxelles, sur la Petite Ceinture R20. Dès lors, ce trafic n’est pas représentatif du volume global circulant dans l’ensemble de la région et en surface.

Les comptages en tunnel ont une incertitude de +/- 5%  lorsque le trafic est fluide. Cette incertitude tend à augmenter avec la congestion.

Les travaux réalisés, depuis le 16/05/2022, dans les pertuis du tunnel Trône ont eu un impact significatif sur la mobilité de la Petite Ceinture. La diminution du trafic était plus importante au sein des tunnels du R20 que d’autres tunnels de notre réseau. Une part du trafic percolait en amont sur d’autres voiries afin d’éviter la congestion et n'était donc plus comptabilisée au sein des tunnels en aval.
À partir du 25 novembre 2022, le tunnel Trône est entièrement ouvert en journée. Cela a eu un impact direct avec une baisse de la congestion et des temps de parcours.
La courbe des véhicules comptabilisés en novembre 2022, a une tendance à la hausse la dernière semaine, alors qu’elle était stable en 2021. Cette hausse est probablement due à la réouverture de Trône. Dès lors, la diminution de trafic sera temporaires car l’effet induit engendre un retour des véhicules ayant trouvé des alternatives.
Les véhicules comptabilisés dans certains tunnels bruxellois en décembre 2022 sont inférieures de 16% par rapport à la même période de 2019 et supérieur de 7% par rapport à 2021.

Le trafic comptabilisé dans certains tunnels durant l’année 2022 serait inférieur de 26% par rapport à 2019 et 16% par rapport à 2021.
 

Minutes de retard en heures de pointe

0,9

minute de retard en moyenne à l’heure de pointe du matin sur un trajet de 10 minutes, en  2022.

Graphiques 2021 - 2022

 

Les graphiques ci-après reprennent l'heure de pointe du matin dans la partie du dessus et l'heure de pointe du soir dans la partie du dessous. 

.
.

en moyenne, courant 2022, pour un trajet d’une durée de 10 minutes, un retard de 0,9 minutes est constaté à l’heure de pointe du matin et 2,3 minutes à l’heure de pointe du soir. L’heure de pointe du soir reste donc nettement plus chargée que celle du matin. Si nous comparons les chiffres avec les données de 2021 (qui sont disponible à partir d’avril 2021), nous pouvons constater que le niveau de congestion est comparable entre les deux années et que les mêmes effets saisonniers jouent.

Nombre de kilomètres parcourus sur le réseau routier par tout types de véhicules motorisés

±3 milliards de kilomètres parcourus sur le réseau routier par tout types de véhicules motorisés. 2021

Niveau de satisfaction des usagers

4,2 utilisateurs de camionnettes sur 10 sont satisfaits de ce mode de transport

Utilisateurs de camionnettes

Satisfaction p/r utilisation de camionnettes : 4,2 sur 10. (N : 110)

4,5 utilisateurs de voitures sur 10 sont satisfaits de ce mode de transport

Utilisateurs de voitures

Satisfaction p/r utilisation de voitures : 4,5 sur 10. (N : 1746)

D’après l’enquête, les points forts de la voiture et de la camionnette sont le temps de parcours hors heure de pointe et la sécurité, surtout liée au risque d’agression.

Les points faibles de ces modes sont la conception et l’état des voiries, la facilité à s’arrêter et décharger ainsi que pour la voiture les temps de parcours en heure de pointe. Pour la voiture, ces faiblesses sont plus marquées pour les personnes porteuses d'un handicap.

La satisfaction par rapport à l'utilisation de la voiture stagne par rapport au Baromètre de 2011 (méthode de collecte différente en 2011 et 2021).

Utilisateurs de camions

Les conducteurs de camions, autobus et autocars soulignent comme points forts la facilité à s’arrêter et décharger ainsi que la conception et l’état des voiries.

Comme points faibles, le temps de parcours en heure de pointe, l’offre de parking en voirie ainsi que le manque d’information et la gêne causée par les perturbations.

5,7 utilisateurs de camions sur 10 sont satisfaits

Satisfaction p/r utilisation de camions : 5,7 sur 10. (N : 57)(échantillon de faible taille)

Satisfaction p/r nuisances sonores dues au trafic routier et qualité de l’air (nuisances sonores : N : 4.084 ; qualité de l’air : N : 4.095).

Satisfaction p/r nuisances sonores dues au trafic routier et qualité de l’air (nuisances sonores : N : 4.084 ; qualité de l’air : N : 4.095).

 

 

La satisfaction vis-à-vis des nuisances sonores et de la pollution aérienne tend à être plus faible au centre de la RBC (en particulier sur la petite ceinture et le long du canal de Bruxelles), tandis qu’elle augmente en s’éloignant du centre et en se rapprochant des zones les plus végétalisées de la région.

Publications

Fiche diagnostic

2020

Pourquoi y a-t-il plus d'embouteillages à Bruxelles alors que le volume de trafic diminue?

À télécharger ici !
Ibsa focus 53 : couverture

2022

Où sont les voitures?

Découvrez-le ici !