Aller au contenu principal

L'offre de transport 

Destinée à l’usage du vélo

En plus d’être bon pour la santé et la collectivité, le vélo est un des modes de transport les plus efficaces pour se déplacer en ville. A Bruxelles, la majorité des déplacements font moins de cinq kilomètres. Le potentiel vélo y est donc très important. Pour augmenter la pratique et la part modale de ce mode au sein des déplacements, il est cependant nécessaire de mettre en place une infrastructure adaptée, tant pour favoriser le déplacement des cyclistes que pour permettre le stationnement des vélos.

Sur cette page vous trouverez une série d’indicateurs-clés qui vous permettront de vous familiariser avec les objectifs principaux se rapportant à l’offre cyclable, mais aussi de suivre la mise en œuvre des actions qui y sont liées.

Illustration

36%

du réseau vélo PLUS, soit le réseau le plus structurant, est actuellement aménagé selon des standards de qualité suffisants

En savoir plus

31%

des voiries vélo CONFORT, qui complètent le réseau PLUS pour faciliter les déplacements interquartiers, est actuellement aménagé.

En savoir plus

7

connexions interrégionales réalisées et 18 en préparation.

En savoir plus

513 km

d’aménagements cyclables marqués ou séparés dédiés aux vélos ou partagés avec des piétons (2021).

En savoir plus

36.606

places de stationnement vélo public (2020).

En savoir plus

7.681

vélos partagés en libre-service.

En savoir plus

6.365

places proposées par parking.brussels (2022).

Illustration

Mise en œuvre du réseau

A Bruxelles, le réseau cyclable régional est construit selon deux approches :

  • Rendre l’ensemble des voiries cyclables. C’est l’idée qu’il doit être possible de faire du vélo dans de bonnes conditions de sécurité sur l’ensemble des voiries, qu’elles soient régionales ou communales (cf. aussi Good Move p. 82). Dans la plupart des cas, cet objectif peut être atteint en apaisant le trafic au sein des quartiers, sans que des aménagements importants soient nécessaires.
  • Mettre en place un réseau structurant capable d’accueillir des flux de cyclistes importants. Ce réseau doit être à la fois cohérent, rapide, sûr, agréable et confortable. Il correspond aux voiries de niveau CONFORT et PLUS du réseau vélo.

36%

du réseau vélo PLUS, soit le réseau le plus structurant, est actuellement aménagé selon des standards de qualité suffisants

 

Au sein de ce réseau, les voiries de niveau PLUS sont destinées aux liaisons rapides à l’échelle métropolitaine. 36% des voiries concernées sont aménagées selon des standards de qualité suffisants. A cela s’ajoute 23% du réseau qui bénéficie déjà d’aménagements spécifiques même s’ils sont considérés comme suboptimaux.

Le niveau PLUS est également le support des itinéraires les plus stratégiques pour la Région. Leur état de réalisation est fort variable, certains parmi les plus importants étant toutefois presque totalement réalisé, tel que l’itinéraire du Canal (67% conforme au Vademecum, 97% praticable). D’autres itinéraires prioritaires pour la Région sont également en bonne voie de réalisation, tels que la Moyenne ceinture (33% conforme, 77% cyclable), l’axe Loi-Tervueren (48% conforme, 85% cyclable).

31%

des voiries vélo CONFORT, qui complètent le réseau PLUS pour faciliter les déplacements interquartiers, est actuellement aménagé.

 

 

Concernant le niveau CONFORT, qui complète le réseau PLUS pour faciliter les déplacements interquartiers, 31% des voiries, sont réalisées tandis que 39% sont considérées comme fonctionnelles même si la cyclabilité n’y est pas encore optimale.  Ces voiries sont le principal support du réseau des itinéraires cyclables régionaux (ICR). Attention, cette analyse linéaire n’exclut toutefois pas l’existence de carrefours problématiques.

La réalisation des différents tronçons PLUS et CONFORT est visible ci-dessous.

Un réseau principal connecté à ceux des deux autres Régions

Le potentiel de déplacements interrégionaux est important, de surcroît si l’on prend en compte le développement des vélos à assistance électrique et des speed pedelecs. Une grande part des déplacements au sein de la zone métropolitaine ne dépassent d’ailleurs pas 15 kilomètres. La vision d’ensemble du réseau interrégional ainsi que des informations sur sa mise en œuvre est visible sur le site Internet dédié.

7

connexions interrégionales réalisées et 18 en préparation.

 

 

Fin 2022, une trentaine de connexions potentielles ont été identifiées. Parmi celles-ci, 7 sont réalisées tandis que 18 sont en cours de réalisation, les autres étant encore à étudier ou ont été abandonnées. Leur localisation est visible sur la carte ci-dessous.

29 connexions "Vélo PLUS" avec la Flandre : une priotrité Good Move.

Des aménagements cyclables de plus en plus présents

513km

d’aménagements cyclables marqués ou séparés dédiés aux vélos ou partagés avec des piétons (2021). Consultez la carte ci-dessous pour en savoir plus.

Voir sur MOBIGIS
La Région de Bruxelles-Capitale compte environ 380 km d’aménagements cyclables marqués ou séparés dédiés exclusivement aux vélos (et assimilés : engins de déplacements, etc.) ou partagés avec des piétons (2020). La longueur de ces aménagements augmente d’année en année. En 2012, la Région comptabilisait moins de 250 km d’aménagements cyclables.
En 2021, la Région de Bruxelles-Capitale comptait 513 km d’aménagements cyclables marqués ou séparés dédiés exclusivement aux vélos (et assimilés : engins de déplacements, etc.) ou partagés avec des piétons. La longueur de ces aménagements augmente d’année en année. En 2012, la Région comptabilisait moins de 267 km d’aménagements cyclables.

Stationnement

36.606

places de stationnement vélo public (2020). La localisation des emplacements est visible sur la carte Mobigis ci-dessus.

Voir sur MOBIGIS
Graphique représentant le stationnement vélo public : évolution de 2014 à 2020.
Il est primordial que le cycliste puisse disposer d’un stationnement sûr, tant à l’origine qu’à destination. En 2020, la Région comptait environ 34.240 emplacements de stationnement public courte durée (arceaux en voirie) et 2.366 emplacements de stationnement public longue durée (box vélo, consignes, etc.) soit un total de 36.606 emplacements de stationnement vélo public. L’offre a pratiquement été multipliée par trois depuis 2014, comme le montre le graphique ci-dessous. En 2022, environ 6.400 emplacements sont gérés par l’agence régionale parking.brussels.

Vélos en libre-service

7.681

vélos partagés en libre-service.

 

Le vélo en libre-service complète l’offre de transport pour des déplacements occasionnels ou en lien avec le transport public. En octobre 2022, la RBC proposait 7.681 vélos partagés en libre-service, dont 4.046 en station et 3.635 en flotte libre. L’entièreté de la flotte libre est constituée de vélos électriques, tandis qu’une part importante (au moins un tiers) et croissante des vélos en station est désormais constituée de vélos avec assistance électrique.