Aller au contenu principal

Les trottoirs : niveau fondamental de l'accessibilité 

L'accessibilité des trottoirs et des espaces publics 

Le niveau le plus fondamental où se joue l’accessibilité, ce sont les trottoirs. En effet, on est tous à un moment ou à un autre, piéton ; qu’on soit automobiliste ou usager des transport publics, on est aussi pour une partie de nos trajets au moins usagers de trottoirs. Or, trop souvent, une bordure de trottoir ou un engin en libre-partage mal stationné rend le cheminement inconfortable, voire impraticable pour certaines personnes.

A ce titre, les trottoirs exigent une attention toute particulière. Pour en améliorer l’accessibilité, il s’agit de travailler sur plusieurs fronts à la fois :

  • Tant au niveau des infrastructures (abaissement de bordure, largeur des cheminements, etc.) ;
  • Que de la gestion des obstacles « mobiles » qui y apparaissent (trottinettes mal stationnées, poubelles, mobilier de terrasse de café, etc.).   

Première page de l'étude.

Étude sur les gênes piétonnes

Une étude sur les gênes piétonne a été réalisée en 2020 par Bruxelles Mobilité. En savoir plus

163.000

non-conformités au niveau de l’accessibilité des trottoirs dans la Région de Bruxelles-Capitale.

En savoir plus

5km

de tronçon de trottoirs entretenus sur voiries régionales en 2021.

En savoir plus
Cahier de l'accessibilité piétonne

Cahier de l'accessibilité piétonne

En savoir plus

95

Nombre d’arrêts rendus accessibles en 2021.

En savoir plus

Plans d’accessibilité de la voirie et de l’espace public (PAVE)

Entre 2015 et 2019, Bruxelles Mobilité a réalisé, en partenariat avec les 19 communes bruxelloises, des plans d’accessibilité de la voirie et de l’espace public (plus communément connus sous l’acronyme PAVE). Dans ce cadre, un état de l’accessibilité de l’ensemble des trottoirs a été dressé, ce qui équivaut à plus de 3.700 km de cheminement ! Des dizaines de milliers de « non-conformités » ont ainsi pu être recensées et géo-référencées : présence d’un ressaut, absence d’éléments podotactiles au droit d’une traversée, largeur trop étroite d’un trottoir, etc.  

Ces relevés ont été mis à disposition des services techniques des communes et de la Région qui sont invités à corriger les « non-conformités » chaque fois qu’ils interviennent sur une zone donnée. Par ailleurs, Bruxelles Mobilité octroie chaque année, sur base des relevés du PAVE, des subventions aux communes pour les soutenir dans leurs efforts de mise en accessibilité.

163.000

non-conformités au niveau de l’accessibilité des trottoirs.

5km

de tronçon de trottoirs entretenus sur voiries régionales en 2021.

Plan d’entretien des trottoirs sur voiries régionales

Dans la foulée du PAVE, Bruxelles Mobilité a mis en œuvre un programme ambitieux d’entretien des trottoirs et de mise en accessibilité et de sécurisation des traversées piétonnes (abaissement de bordure, placement d’éléments podotactiles, etc.).

En 2020, Bruxelles Mobilité a réalisé un audit de l’état du réseau piéton PLUS sur voirie régionale. Les premiers travaux de réfection de tronçons complets de trottoirs ont débuté en 2021.

95

Nombre d’arrêts rendus accessibles en 2021.

Mise en accessibilité des arrêts de surface

Les arrêts de bus et de tram sont la prolongation naturelle des trottoirs. Ils jouent le rôle d’interface entre la marche et les transports publics.

La Région s’est engagée à rendre accessibles entre 60 et 70 arrêts par an, ainsi que leurs abords.

Cahier de l'accessibilité piétonne

Cahier de l'accessibilité piétonne

46 conseillers en accessibilité de l’espace public formés par Bruxelles Mobilité. Consulter le cahier

Référentiels d’aménagement de l’espace public et formation

Bruxelles Mobilité rédige de façon continue des référentiels relatifs à l’aménagement des espaces publics et y intègre systématiquement les enjeux d’accessibilité. Le dernier en date est la "Charte sur les revêtements piétons".    

Parallèlement, depuis 2020, Bruxelles Mobilité organise chaque année une formation de conseiller en accessibilité de la voirie et de l’espace public. Ce module est destiné au personnel des communes, de Bruxelles Mobilité et de la STIB, en charge de près ou de loin de la gestion des espaces publics ou de projet d’aménagement.

Les gênes piétonnes

Trop souvent, des trottinettes, des étals de commerces, des terrasses de café et autres encombrants entravent les déplacements à pied. En complément à la qualité des aménagements piétons, il convient donc aussi de gérer au mieux les multiples gênes qui apparaissent sur les trottoirs. 

 

Pour appréhender de façon générale cet enjeu, Bruxelles Mobilité a commandité une étude sur les gênes piétonnes dont un résumé est disponible ci-contre.

 

Pour répondre à des problématiques plus spécifiques :

  • Bruxelles Mobilité a récemment mis à disposition des gestionnaires de voirie et des tenanciers d’établissement un fascicule présentant les règles à respecter pour assurer l’accessibilité des cheminements des terrasses qu’ils installent dans l’espace public.
  • La Région a récemment adopté une nouvelle législation encadrant les engins de micromobilité en libre-partage qui devrait, à terme, fortement limiter le stationnement gênant de ces engins.
Première page de l'étude.

Étude sur les gênes piétonnes

Une étude sur les gênes piétonne a été réalisée en 2020 par Bruxelles Mobilité. Consulter l'étude

Logo de Fix My Street

Fix My street

Afin de permettre aux Bruxellois de signaler des problèmes d’accessibilité piétonne, Bruxelles Mobilité a fait évoluer l’application Fix My Street : on y trouve aujourd’hui des catégories du type : « bordure à abaisser », « dalles podotactiles mal placées », « trottoir glissant », « temps de traversée insuffisant », etc.