Aller au contenu principal

L'usage de la voiture et le handicap

Malgré les efforts pour améliorer l’accessibilité des espaces publics et des transports publics, certaines catégories de personnes handicapées restent dépendantes de la voiture pour se déplacer. La Région est attentive à ce besoin et a prévu plusieurs mesures.

9%

part de le population belge âgée de 15 à 64 ans fortement limitée dans ses activités quotidiennes en raison d’un handicap ou de problèmes de santé de longue durée (Statbel).

13%

part de la population bruxelloise de plus de 65 ans (IBSA 2021).

5.400

nombre d’emplacements de stationnement réservés à une personne handicapée.

En savoir plus

Emplacements de stationnement réservés pour une personne handicapée

La Région veille à ce qu’il y ait suffisamment d’emplacements de stationnement pour personne handicapée. A ce titre, on compte aujourd’hui 25 % d’emplacements réservés en plus par rapport à 2013, date du premier relevé disponible. Pour assurer que ce nombre continue de croître ou, à tout le moins, ne diminue pas, le volet réglementaire du Plan régional de mobilité Good Move prévoit que : « Lorsque des places de stationnement à destination des personnes handicapées sont supprimées dans le cadre d’un projet d’espace public, ces places doivent être déplacées au plus proche » (Prescription particulière 18).  

5.400

nombre d’emplacements de stationnement réservés à une personne handicapée.

Logo LEZ

Exemptions

En complément, à l’augmentation du nombre d’emplacements réservés, la Région a aussi prévu que les personnes disposant d’une carte de stationnement pour une personne handicapée puissent stationner gratuitement dans les zones réglementées.

A noter par ailleurs que les véhicules adaptés de certaines catégories de personnes handicapées ne sont pas soumis à la zone de basses émissions.